RASSEMBLER / MORCELER

10 artistes - 5 expositions en duos


#11 : Duo 1
Comment faire corps avec le paysage ?

Julie Monnet et Dominique Robin

23 mars - 9 avril 2021

Exposition - Ateliers ouverts - Rencontres


sur rendez-vous
du lundi au vendredi de 9h à 16h30



Lycée Pilote Innovant International

Téléport 5
86130 Jaunay-Marigny


 

 

5 expositions en duo programmées sur l’année 2021

Le collectif Acte - association regroupant 10 artistes plasticiens - s’installe dans le Lycée Pilote Innovant International situé à deux pas du Futuroscope. Pendant 3 années, le collectif, dont les bureaux permanents seront domiciliés dans le lycée, va proposer des expositions, des ateliers d’arts plastiques, des rencontres, et les autres événements que cette nouvelle collaboration est susceptible d’engendrer.

Pour inaugurer cette aventure, une série d’expositions par duo d’artistes débute à la fin du mois de mars. La première de ces expositions dont le titre est « Comment faire corps avec le paysage ? » regroupe des œuvres de Julie Monnet et de Dominique Robin. Les deux artistes proposent aussi de transformer la galerie du lycée en atelier ouvert et de travailler sur place pendant ces trois semaines. Ils accueilleront les élèves au cours d’ateliers de création particulièrement avec un groupe de mineurs isolés de l’Aide Sociale à l’Enfance.


Dominique Robin


Vit et travaille entre Aubigny et New-York.

www.dorobin.com

Dominique Robin est un artiste plasticien qui vit et travaille dans les Deux-Sèvres (Aubigny) et à Rome (Italie). Son travail autour de la sédimentation du temps trouve à s’exprimer dans des œuvres (photos, dessins, vidéos, textes...) dont les accents écologiques révèlent paradoxalement l’inquiétante beauté des paysages contemporains : l’empreinte des centrales nucléaires dans le paysage (Réaction), les effets du carbone sur l’environnement (Oil), les champs de culture intensive (Éléments)... Récemment, il a créé une série d’œuvres mettant en jeu sa relation au paysage naturel à partir de pierres collectées en Toscane et dans l’Hudson Valley : Stones Puzzles, (2016-2017), Debris, Bedrock (2020). «Je cherche à imprimer sur le papier photographique les effets de cet instant singulier où le fragile rencontre l’immuable. Il me semble que ce point de rencontre entre éphémère et permanent définit ce qu’on appelle un paysage.»

L’eau dessine,
Montagne


2016
Série Stone puzzles Photographies, jet d’encres pigmentaires sur papier Fine Art
55 x 80 cm

Dominique Robin s’est constitué en Toscane, une collection de “pierres puzzles”. Il s’agit de pierres facturées par le temps mais dont les morceaux n’ont pas encore été dispersés. Ces formes ancestrales ramassées sur le chemin des collines du Chianti (selon l’université de Florence elles ont 70 millions d’années), se sont modifiées sous l’effet des intempéries. “Je récupère ces roches brisées et leur donne une nouvelle chance. En effet, tant qu’elles auront le statut d’œuvre d’art, ces fragments ne vont pas se disperser, ni rouler dans la rivière pour finir en grains de sable sur une plage. Je m’amuse à assembler et à désassembler les morceaux de ces puzzles naturels et je dois dire que je ne me lasse pas de ce geste.” Cette collection de pierres puzzles a donné lieu à un livre, une vidéo ainsi qu’une série de photos et de dessins.


Julie Monnet


Vit et travaille à Poitiers.


www.juliemonnet.com

Julie Monnet dessine, observe, collecte et traverse le paysage, souvent en périphérie des villes. Se déplacer est de l’ordre de l’instinct et lui est nécessaire. Son processus de pensée est flexible, sans médium de prédilection en adaptant une technique, un outil à ce qu’elle souhaite représenter. Ces recherches s’articulent entre une pratique et une démarche polymorphe autour du paysage et donnent à voir les miroitements, les reflets d’une perception en mouvement : une atmosphère, un agencement de formes et de matières, une pensée. Cette archive du visible, ce qu’elle perçoit à un moment donné, s’apparente à des rushs, focus, plans rapprochés ou larges. C’est une mémoire en travelling qui tente d’agir comme un panoramique en séquences et dont elle se sert à l’atelier.

Palmier


2016-2019
Série Épaisseur d’écorces
Estampe sur papier intissé
170 x 100 cm
Production : Julie Monnet, Collectif ACTE

Palmier fait partie d’une série de 18 estampes, Épaisseur d’écorces, réalisée entre 2016 et 2019 et amorcée au Tripostal d’Avignon.
Les arbres sont des supports, des surfaces contre lesquelles une feuille de polystyrène est pressée pour relever le motif de leur écorce, prendre leur empreinte. C’est un travail à l’échelle du corps et à la mesure de ses possibilités. C’est un geste de sculpteur même si le résultat final se rapporte à l’estampe. Le système d’impression est rudimentaire : un rouleau en acier accompagné de deux poignées. L’image produite est une image instable, de l’entre deux. Elle est brutale et floue, proche et distante à la fois.


Les autres expositions auront lieu tout au long de l’année 2021.
Un catalogue récapitulatif sera publié début de 2022.

Duo 2 : Quid de l’état du monde ? De quoi sommes-nous héritiers ?
Fanny Guérineau - Benoit Pierre
printemps 2021

Duo 3 : Des assemblages qui renvoient à une géographie personnelle.
Guillaume Abdi - Nadia Sabourin
printemps-été 2021

Duo 4 : Protocoles et expériences sous l’influence de procédés scientifiques.
Florian de la Salle - Aurélie Mourier
automne 2021

Duo 5 : Un atelier sur l’extérieur, un atelier sur une ligne de crête.
Marie Sirgue - David Falco
automne-hiver 2021


Lycée Pilote innovant international

Présentation

LP2I
Téléport 5
86 130 Jaunay-Marigny
05 49 62 05 75

https://www.lp2i-poitiers.fr

Le Lycée Pilote Innovant International (LP2I) est un lycée public sorti du sol en 1987 sur le site du Futuroscope, à Jaunay-Marigny, près de Poitiers.

Plus de trente ans après, son architecture, qui fait écho au parc d’attraction qu’il côtoie et à sa géode, reste futuriste (en forme de delta, avec un toit coulissant). La cour intérieure, imaginée selon un modèle panoptique, ainsi que les espaces verts qui entourent le lycée, en font un lieu qui surprend toujours, et où les espaces, propices à l’accueil d’œuvres plastiques, peuvent vivre et être détournés.

Les spécificités du lycée vont cependant bien au-delà de son architecture. Résolument ancrée dans l’innovation pédagogique, l’histoire du lycée s’est modelée, et continue de s’imaginer, autour de
la volonté de penser l’élève au centre de l’éducation et des apprentissages : comment se construire, en tant qu’élève, comme un individu, un futur citoyen, responsable et autonome ?

Ainsi, c’est autour de mots tels que : suivi, accompagnement, projets, activités de groupes, espaces, ouverture sur l’international, numérique… que le lycée évolue constamment, essayant d’absorber la société mouvante qui est la nôtre pour la donner à comprendre aux élèves, et leur permettre de la maîtriser.

Cette vision ne saurait se construire sans une implication importante vis-à-vis de la culture sous toutes ses formes. En réaffirmant un engagement fort par le partenariat sur trois ans avec le collectif ACTE, le Lp2i se situe ainsi dans la perspective de faire intervenir l’art dans ses murs, et de permettre aux élèves de dialoguer avec les œuvres au quotidien.

Ce partenariat avec ACTE poursuit un mouvement depuis initié de longue date : une Galerie d’établissement accueille tout au long de l’année des expositions (en partenariat avec différentes structures culturelles : le FRAC Nouvelle - Aquitaine, Document d’artiste Nouvelle Aquitaine, le Confort Moderne....)

 

Copyright Collectif ACTE © All rights reserved.
Using Format